Sortie à Larmor Plage (Lorient) du 23 au 25 avril

Sortie au centre de Kerguelen.

Le centre peut accueillir au maximum 30 plongeurs et 6 accompagnants.

Cette sortie exploration a pour principale vocation d’offrir aux nouveaux N1 la possibilité d’effectuer leurs “premières bulles” et aux autres de faire de belles plongées en Bretagne !

Le tarif, subvention club déduite, comprend les plongées, l’hébergement, les repas et le trajet en car (prévoir duvet).
Il est de :
– 283 Euros pour les plongeurs.
– 148 Euros pour les guides de palanquée.
– 193 Euros pour les accompagnants.
– Option Nitrox 30 Euros pour les 6 plongées.

Réservation et modalités de paiements :

Auprès de Martial à la piscine avec deux chèques, mis en banque fin mars et fin avril.

Départ en car le vendredi 22 à 17 h pour une arrivée à Lorient entre minuit et 1h du matin.
Retour vers minuit le lundi 25.

Les repas et l’hebergement sont prévus au centre.

Vous pouvez ici consulter les images et récits de la précédente sortie du Sub Galatée à Kergelen.

Matériel

Vous pouvez emprunter au club le gilet (stab.) et/ou les détendeurs.
Vous devez vous munir du reste, combinaison, palme, masque et instruments.
Prévoir un sac pour l’équipement de plongée et un ca pour les affaires sèches.

Les sites

LES GROTTES DE “ PEN MEN ”

L’accès se fait par 7m de fond à travers un petit décrochement le long du bord, à mi-distance du fond de la baie. On pénètre alors dans quelques grottes avec des petits passages de lumière. Puis on longe le tombant d’une faille à ciel ouvert pour trouver l’entrée d’une grande grotte sous la forme d’un tunnel. On peut alors accéder à une plus grande grotte où l’on peut tenir à plusieurs plongeurs.

LA BASSE “ LAURENT ”

Peut-être une des plus spectaculaires plongées de la région. De 20 à 40m de profondeur, on peut se balader dans des fonds surprenants avec sur un plateau rocheux, une marmite de sorcières entourée de très nombreux pitons rocheux. A l’extrême sud, un autre très beau piton rocheux découvre à son pied un canyon…

LE “ FALKE 134 SPERRBRECHER ”

Construit dans les chantiers de Brême en juillet 1909, ce bâtiment fut utilisé pendant 30 ans par la marine marchande avant d’être réquisitionné en 1939 par la marine allemande. Basé à Port Tudy, il avait pour rôle d’aller chercher les sous-marins et les bateaux pour leur permettre de rentrer et sortir de la rade sans encombre. Il subit un raid de l’aviation anglaise et coula par l’arrière.
On peut y voir un affût de canon de 37mm, les chaudières, la cale aux bidons et le tangon au pied d’une imposante étrave.

LE “ CYRANO ”

Ce remorqueur construit en 1926 par une compagnie hollandaise sera réquisitionné par la marine allemande dans la rade de Morlaix. Transféré à Lorient, il sera utilisé comme remorqueur puis dragueur de mines magnétiques. En 1944, il touche une mine et sombre à côté de la Pointe du Grognon (Groix) sans faire de victimes.
Sur un fond de sable très propre, on peut y voir la chaudière, le reste de l’hélice et du gouvernail. On peut aussi croiser des lieux, des homards, des araignées…

L’ “EPAVE AU CANON”

Pensée être le « M10 », dragueur de mines allemand coulé par la RAF le 14 mars 1944, une contreverse a conduit une équipe archéologique à plonger en 2003.
Mesures prises, il semblerait que cette épave soit plutôt celle du « Guildo Mohring » qui fut réquisitionné à l’époque par les allemands.
Bien conservée, l’épave repose droite sur sa quille et l’on peut y voir une belle étrave surplombée par un canon de 80mm pointant la surface.

LE “ THÜRINGEN ”

Ce cuirassé allemand fut construit en 1909 et fut attribué en 1919 à la France comme dommage de guerre. A la suite d’un sabotage qui entraîna une importante voie d’eau dans les machines, il fut désarmé et transféré à la base de Gâvres pour servir de cible.

LE “ U-171 ”

Entré en service en octobre 1941, le U-171 déclenche l’explosion d’une mine magnétique au large de Groix. Une douzaine d’hommes arrive à s’extraire du bâtiment, mais seize personnes restent à bord du sous-marin qui sombre très rapidement…Ce sous-marin laisse un souvenir inoubliable car il est très bien conservé. On peut y découvrir les tubes lance-torpille, les barres de plongée, l’hélice et un des périscopes.
© Sellor Nautisme