Site du Sub Galatée Le Chesnay 78 (SGLC78).

Nos activités subaquatiques et commissions : Plongée Scaphandre, Hockey Subaquatique, Apnée, Nage avec Palmes, Formation Technique, Photo Vidéo, Environnement et Biologie, Médicale et Prévention, Juridique.

Le SGLC78 est le club municipal d’activités subaquatiques de la Ville du Chesnay 78150. Affiliation FFESSM 07780308.

Les Aquarelles Sous-Marines de Vincent


Les Aquarelles Sous-Marines de Vincent


Vous l’avez peut-être déjà aperçu équipé en plongeur avec ses toiles à aquarelles sous le bras et ses crayons en train de gréer son scaphandre et préparer son matériel. de plongée.

Vincent est un aquarelliste terrestre depuis de nombreuses années.
Après être devenu plongeur autonome, il a commencé à faire des croquis et aquarelles sous-marins.

Nous avons essayé de percer son secret d’artiste-plongeur.

Voici les explications de Vincent, en retour, que nous remerçions de nous avoir confié ses magnifiques aquarelles qui ne vous laisseront pas indifférent(e) et que vous pourrez admirer dans la galerie ci-dessous.

“Je dessine en plongée, mais je dessine aussi sur terre. J’ai commencé à dessiner et peindre l’aquarelle sur terre. J’ai toujours eu un carnet de croquis et de dessins avec moi où que j’allais.

Quand je me suis mis à la plongée et devenu assez autonome, il m’est devenu assez naturel d’amener ma planche à dessin dans ce nouveau monde subaquatique que je découvrais plongée après plongée.

Pendant un moment, j’ai cherché le meilleur support apte à l’aquarelle et qui résiste à l’épreuve de l’eau de mer, car mon but était de réaliser des aquarelles avec les croquis recueillis en plongée.

Le paradoxe est qu’un support pour aquarelle doit être absorbant (mais pas trop) pour retenir le pigment, il est par corollaire altérable par l’eau de mer.

La toile classique pour peinture ne fait pas l’affaire car l’eau glisse dessus.
J’ai fait pas mal d’essais, même avec du carton compact, c’était à Galéria, au bout de trente minutes, je voyais mes croquis se désintégrer au fur et à mesure de ma plongée …

Mon tâtonnement m’a finalement conduit à un support pour aquarelle sur toile qui est apparemment largement utilisé chez les Américains et peu connu chez nous en Europe. C’est donc une toile de peinture apprêtée avec un traitement semi-absorbant. Son comportement est en fait assez différent de celui du papier, mais bon, elle résiste bien à l’épreuve marine …

Ce gros problème du support résolu, il ne me reste plus qu’à m’équiper, ajuster le masque, chausser les palmes, prendre quelques crayons du tiroir et hop une bascule arrière pour me mettre à l’eau avec ma toile sous le bras.

Je croque ce qui passe dans mon champ visuel. Je dessine vite, au hasard des rencontres, ce qui explique parfois la juxtaposition sans ordre des sujets sur une même planche.

J’aime bien capter l’instantané des animaux, parfois faire leur portrait quand ils le veulent bien ; c’est une façon de communier !
J’aime aussi capter les ambiances et les paysages sous-marins comme vous le verrez dans la galerie ci-dessous.

Tout cela avec la complicité de mes compagnons de palanqué, c’est très important !

Une fois au sec, je finalise à l’aquarelle les croquis recueillis au cours de la plongée.

Et là, les couleurs et les ambiances me reviennent et me restent en mémoire … même longtemps après !” 

Vincent.


Galerie des Aquarelles Sous-Marines de Vincent 2009 – 2022
Cliquez sur la photo pour obtenir le grand format.

Galerie des Aquarelles Sous-Marines de Vincent 2001 – 2009
Première version du site subgalatee.fr


1 – Sortie Club à Arzon.
L’embarquement matinal dans les Zodiac du club H2JO, sous un ciel radieux et ensoleillé du port du Crouesty dans le golfe du Morbihan.
2 – Comme un air de mystère.
Après une dizaine de minutes de navigation dans le golfe … Hop, une bascule arrière avec ma toile et mes crayons sous le bras !
Le contraste est violent comparé au monde terrestre. Mais, on retrouve rapidement le charme et la fraîcheur des plongées bretonnes … et comme un air de mystère !
3 – Les Trésors du Golfe du Morbihan.
La vie aquatique est là, abondante et variée. Il suffit de “fouiller” des yeux pour trouver différents trèsors sous-marins.
 
4 – Nom scientifique : Laminaria
Classification supérieure : Laminariaceae.

Elles nous font tourner la tête.
Les laminaires ondulent comme des danseuses orientales … La coloration ambiante est jaune et verte …

Atmosphère, atmposphère !
5 – La Gabinière (Mer Méditerranée).  C’est l’abondance ! Un mèrou en pleine eau fait un demi-tour sur lui-même ( … La peur de finir en Sushi ? …).
Un Dentis file … Les Gorgones rouges se balancent doucement comme de grands éventails Vénitiens.
6 – Le Saphis.
Les épaves de bateaux inspirent toujours des émotions contrastées et émouvantes.
Le Spahis est couché sur le flanc comme une bête blessée et agonisante ..
.
7 – Le Grec.
Le Grec surgit brusquement des profondeurs ! Chargé de vies et assailli par des nuées de poissons pélagiques.
8 – La Provence.
Les sorties Club sont aussi l’occasion de savourer des paysages différents. Ici, la douceur provençale, le doux parfum des pins parasols dans la lumière d’une fin de journée ensoleillée au soleil couchant bercé par le chant des cigales.
9 – Le Khudi Maa.
Plongée exotique, Le Khudi Maa, épave aux Maldives … Une autre dimension … Une nouvelle émotion.
10 – Daedalus (Mer Rouge – Egypte).
La longue attente du requin marteau, face à l’immense écran aquatique. Brusquement, il émerge majestueux de l’Abysse. Sa forme éclatante de lumière se détache du fond bleu indigo …
11 –  Les Philippes.
Les couleurs des fonds philippins sont d’une délicatesse inattendue, couleurs automnales d’un Camaïeu d’Ocres, de Terres de Sienne, de Verts Olive, avec des points de Violet et de Noir … Rien à voir avec l’exubérance terrestre, est-ce un mélange de toutes les saisons ?
12 – Cebu (Philippines).
Sortie Club à Cebu. La fin de la dernière plongée (snif), le paysage sous-marin était si apaisant que je n’avais pas envie de revenir dans le monde “du dessus” …
13 – L’aventure mexicaine. “Caramba Leones Marinos” ! La vivacité des otaries de Los Islotes frôle l’abstraction et me donnait le vertige !
14 – Socorro.
Socorro est un chapelet d’îlots volcaniques perdus au milieu du Pacifique. Les falaises de San Benedicto s’imposent en plongeant dans l’Océan Pacifique.
15 – Roca Partida Subaquatique.
L’austérité du site ne laisse pas présager l’abondance de la vie sous la surface houleuse. A Roca Partida, je croyais assister à la naissance du monde tellement ça s’agitait de partout autour de moi !
16 – Roca Partida Terrestre.
Au milieu de nul part, la mélancolique Roca Partida découverte en 1542 par Ruy Lopez de Villalobos ! Quand nous ne sommes pas là, quand les ouragans soulèvent la mer, quand les montagnes d’eau viennent se fracasser contre ses flancs volcaniques. (Roca Partida est un “neck”, un relief volcanique résiduel correspondant au conduit d’une cheminée d’un volcan solidifiée à la fin d’une éruption
17 – Après les plongées, il m’arrive de peindre des amis plongeurs (Egalement Plongeur Artiste Photographe).
18 – Le Matsonia.
Et parfois, des bateaux qui n’ont pas ( … encore … ) sombré !
Le Matsonia dans le port de San Francisco.

 


Pour activer le diaporama de la galerie , cliquer ICI, 


Tous nos remerciements à Vincent pour ses aquarelles et pour sa collaboration à cette article.