Site du Sub Galatée Le Chesnay 78 (SGLC78).

Nos activités subaquatiques et commissions : Plongée Scaphandre, Hockey Subaquatique, Apnée, Nage avec Palmes, Formation Technique, Photo Vidéo, Environnement et Biologie, Médicale et Prévention, Juridique.

Le SGLC78 est le club municipal d’activités subaquatiques de la Ville du Chesnay 78150. Affiliation FFESSM 07780308.

Stage apnée SGLC-Abyss Garden La Ciotat 2021

Quelques heureux élus ont encore cette année, pu participer au séjour apnée organisé par le SGLC.
Je vais vous faire un petit récit de ces trois jours d’épopée.
Je remercie mes compagnons de voyage d’avoir apporté leur contribution à cette aventure.
Tout a commencé gare de Lyon, nous étions tous sur le pied de guerre, dans l’attente de l’annonce de notre quai de départ, quand le tableau inscrit 35 minutes de retard ! Nous prenons notre mal en patience et après une vingtaine de minutes d’attente, 55 minutes de retard annoncé !
Là, on rigolait moins, ça voulait dire, plus de correspondance à Marseille-La Ciotat à notre arrivé !
Bref, après une attente interminable, nous gagnons notre train, en première classe, j’avais fait les choses bien.
Une fois installé à bord, nous nous plions au rituel de l’apéro, impossible d’y coupé, et pourtant, dieu sait que ça nous pèse.
Après avoir dégusté quelques breuvages de chacun et grignoté un tas de saloperies, le tout agrémenté de discussions plus ou moins intéressantes, la fatigue nous gagnait et chacun vaquait à ses occupations.
Arrivé à Marseille, les contrôleurs nous disent qu’une navette de car était mis en place, par contre, chacun se démerde pour savoir où la prendre.
Après une bonne demi-heure d’attente, la navette arrive et nous emmène à la gare de la Ciotat. Notre hôte viens nous chercher, ravi de ce retard !
Distribution des chambres, à 2 heures, tout le monde était au lit, enfin je pense !
Réveil 7h45 après une nuit très moyenne.
Arrivé au club d’apnée, briefing de nos amis de chez Abyss dont deux charmantes hôtesses.
Équipement de la troupe, mis en tenue et on embarque sur notre zodiaque pour une première matinée de travail sur ligne. Eau à 21° en surface, légère thermocline vers 15m, belle visi et météo superbe. Répartition par groupe de niveau, et c’est parti. Plutôt une bonne matinée, avec des profondeurs allant de 15 à 30 m en fonction des groupes, avec un rappel des fondamentaux pour les moins aguerris.
Déjeuner à l’hôtel, petite pose et on repart pour notre après-midi d’explo. On arrive sur site et Benoît (patron de Abyss garden) nous explique qu’il y a une grotte, accessible à tous, qui se situe à une dizaine de mettre de profondeur et qui fait une vingtaine de mettre de longueur. Il nous demande si tout le monde fait 50m en piscine, tout est ok et on y va.
Après quelques allers-retours à l’entrée de la grotte, on est parti pour des descentes en binome. J’y vais le premier avec David, et à la remonté, on s’aperçoit que c’est quand même un peu hard et je ne vois pas tout le monde le faire ! Bref, les traversées s’enchaînent, les plus hésitants ferment la course et les impressions se lisent sur les visages. La fatigue de la veille ne favorisant pas l’exercice, on est heureux de voir tout le monde remonté en état !
Ensuite, petite balade sur les fonds alentours, et on constate une fois de plus, que la Méditerranée est de plus en plus pauvre en faune et flore !
Retour à l’hôtel, tous bien claqué, mais après un léger repos, tout le monde est fin prêt pour répondre à l’invitation de l’hôtel pour la sangria de bienvenu. Noel ne se souviens plus combien d’aller-retour il y a fait, mais il parait qu’il est tombé dedans quand il était petit !!

Le lendemain, rdv à 8h15 pour une préparation à sec orchestré par la discrète, Magali. Travail sur les volumes respiratoires et le relâchement. Très bien fait, tout le monde a apprécié.
Nous voilà repartit pour notre deuxième session sur câble. Eau toujours à 21° et bonne visi.
On prend les mêmes et on recommence, mais boosté par la préparation de Magalie.
Nous peaufinons nos technique de descente, essayons d’intégrer le Mouthfill pour pouvoir compenser en dessous de 25m, relâchement, position, recherche du point de chute, etc.. Beaucoup d’infos à mettre en œuvre, et ça n’est facile pour personne. Le manque de pratique en profondeur se fait ressentir, mais nous prenons tous du plaisir et les plus expérimentés atteignent les 35m.
Retour à la base, déjeuner à l’hôtel, micro sieste et l’on se retrouve en salle avec Gary pour un cours sur la compensation. On a beau répété ces cours, on y apprend toujours quelques choses de nouveau qui aide à mieux supporter les contraintes de la descente dans le bleu.
Tout le monde ressort satisfait et on a même le temps d’enchainer par une petite pose chez un glacier artisanal, à deux pas de l’hôtel. Chocolat-poivre de Sichuan, abricot-romarin, Citron-gingembre, pêche-verveine, autant de parfums originaux qui émoustille nos papilles. La décence m’empêche de vous dire combien, Thierry, a mangé de boules. Mais le tenancier a dû fermer boutique après notre départ !
On était fin prêt pour attaquer l’apéro, toujours très conviviale et chacun y va de son anecdote. Puis on passe tous à table, sans vraiment avoir faim.
Une grosse partie va se coucher, alors qu’une petite bande d’irréductible part pour une promenade digestive via le centre-ville et le port de plaisance. Une belle ambiance règne dans les bars et restaurants du port. Après avoir admiré un superbe voilier de luxe, on rebrousse chemin sans manquer de faire une petite pose dans un bar, afin de s’y réhydrater. Puis on rentre à l’hôtel en remarquant que le vent souffle de plus en plus.

Rdv 8h15 pour un travail de préparation à sec sous la direction de notre hôte, Benoit. Relâchement musculaire, respiration diaphragmatique.
On est parti pour notre dernière journée en continue, chacun ayant son pique-nique préparé par notre hôtelier.
Arrivée sur zone, le premier contact avec l’eau est glacial, on a perdu 6° dans la nuit, l’eau est à 15° !
Pour une dernière, ce n’est pas terrible, mais il faut faire avec les éléments.
Nous écourtons l’échauffement et nous essayons tous de mettre en pratique ce que l’on a travaillé la veille.
Les perfs ne sont pas géniales, mais le contraire eu été étonnant.
Pause déjeuner sur l’ile verte, balade pour les uns, repos pour les autres puis nous repartons sur un site abrité, pour un peu d’exploration. Promenade en locomoteur (engin de traction sous-marine), et explo sur un site agréable mais toujours aussi pauvre en vie sous-marine.
De retour au club, chacun s’occupe de son matériel, rinçage et rangement puis retour à l’hôtel dans l’attente de notre convoyage vers la gare de la Ciotat.
Chacun espère dans un coin de sa tête, que le voyage de retour se passera bien. Nous avons eu des retours difficiles par le passé !
TER puis TGV (en 2nd), voyage agrémenté de petits encas et boissons plus ou moins alcoolisées. La fatigue gagne la plupart d’entre nous et tout le monde tombe dans un état de torpeur jusqu’à notre arrivée.
Pas d’embrassade, mais le cœur y est, et chacun regagne ses pénates.
Tous d’accord pour dire que c’est encore un séjour réussi, si seulement ça revenait plus souvent !

Merci à tous les participants: Agnes, Monika, Yves, Laurent, David, Noel, René, Julien, Florent, Thierry, Bruno, Vincent et moi-même.

Jean-Luc

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur print
Partager sur email